Skip to content Skip to left sidebar Skip to footer

La ville de Douala recevra 128 milliards dans le cadre du Pdvir

L’État camerounais et la Banque mondiale veulent octroyer une enveloppe de 128, 884 milliards de Fcfa
pour la construction d’infrastructures routières dans la capitale économique. L’information a été rendue
publique ce dimanche 02 juin par la communauté urbaine de Douala (Cud). L’initiative intervient dans le cadre de la mise en œuvre du Projet de développement des villes inclusives et résilientes (Pdvir). Lors d’une descente sur le terrain, Fritz Ntone Ntone, délégué du gouvernement auprès de la communauté urbaine de Douala a déclaré face aux médias que ledit projet vise notamment «à améliorer la circulation dans la capitale économique».

En effet, cette ville est très réputée pour les embouteillages rencontrés
dans presque tous les grands axes. Un phénomène qui constitue un frein à la mobilité urbaine. En plus de doter la ville de nouvelles routes, Fritz Ntone Ntone ajoute que le projet pdvir permettra également «L’aménagement des drains et d’autres projets bénéficiant directement aux populations, dans l’optique d’améliorer la circulation des biens et celle des personnes». Le projet. Lors de sa récente visite au Cameroun, la directrice des opérations de la Banque mondiale Elisabeth Huybens a évoqué l’amélioration du cadre de vie des populations urbaines et rurales. Elle a surtout affirmé que la banque mondiale était prête à mettre en œuvre lepdvir. Aux dires de Célestine Ketcha Courtes, ministre de l’Habitat et du développement urbain (Mindhu), l’opérationnalisation de ce projet de mobilité urbaine
sera assurée par la communauté urbaine de Douala. Aussi, «La contribution de la banque mondiale devrait permettre à la phase de préparation de connaitre une progression certaine».

Source: Journal InfoMatin, édition du 04 Mai 2019

0 Comments

There are no comments yet

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *