L’agro-industriel Pamol, engagé dans la construction d’une nouvelle huilerie

L’information a été rendue publique par la CTR, entendez, Commission de réhabilitation des établissements publics et parapublics du Cameroun. Selon cette dernière, l’agro-industriel basé dans le Sud-Ouest envisage de construire une huilerie à hauteur d’un montant de 8 milliards de FCFA pour tenir son contrat-plan avec l’Etat du Cameroun.

C’est au savoir-faire malaisien qu’il a été fait appel pour mener à bien ce projet ambitieux. Les travaux sont déjà lancés depuis janvier 2019 et devraient être livrés en 2021. La somme de 3,87 milliards FCFA a été virée par le CTR dans les comptes de la Pamol, afin que cette oeuvre connaisse une évolution sereine.

Un passage 15000 à 28000 tonnes est l’augmentation de la production annuelle attendue d’ici 2022 avec la construction de cette usine. Sans doute cette augmentation de capacité va contribuer à améliorer la situation financière et économique de l’entreprise.

Nous nous rappelons que durant toute l’année 2018 Pamol n’a pas pu mener ses activités en raison de l’insécurité née de la crise socio-politique dans les régions du nord ouest et du sud ouest, et qui a contraint l’abandon des plantations, ce qui a provoqué un effondrement de son chiffre d’affaire de 7,2 milliards à 1,32 milliards entre 2017 et 2018. Cette action pourrait donc constituer pour elle une véritable occasion de relance de ses activités.